Stratégies de contenus : les pépites de la loi Macron

Le plus subtil quand on élabore un calendrier éditorial de contenus BtoB, ce n'est pas la planification, ni les formats, ni les canaux de diffusion… c'est la pertinence des sujets.

Car si les idées fourmillent, tous les sujets ne se valent pas. Certes, s’ils sont bien ciblés sur un persona, bien localisés dans le parcours client, habillés d’un bon storytelling et d’un titre accrocheur, multidiffusés et optimisés SEO (ouf !), ils feront un score honorable. Tranquillement, mais sûrement, vos prospects progresseront dans votre canal de conversion. Ça tombe bien : c’est le but recherché.

Mais il y a aussi ce qu’on pourrait appeler les sujets qui déchirent, qui emportent tout sur leur passage. Ceux qui, par exemple, propulsent le taux de réactivité* d’une newsletter BtoB au-delà de la barre des 50 % (quand les observations convergent pour établir la “bonne moyenne” à 15 %). Ou encore qui sont “likés” par des concurrents sur les réseaux sociaux.

C’est ce qui est arrivé récemment avec un article sur les conséquences de la loi Macron dans le transport de marchandises par la route, écrit pour un spécialiste du secteur.

Loi Macron contenu BtoB content marketing

On se dit alors qu’on tient une pépite, déclinable à tous les stades du parcours client – découverte, intérêt, considération, décision. Car le contenu fait mouche sur plusieurs tableaux :

  • l’actualité : trois mois seulement après la promulgation de la loi, l’entreprise montre comment elle s’est adaptée à une nouvelle donne réglementaire
  • l’avantage client : l’entreprise explique comment elle décharge ses donneurs d’ordre de contraintes administratives induites par la loi
  • le décryptage et le conseil : l’entreprise affirme son expertise réglementaire et attire l’attention sur des cas particuliers d’application de la loi
  • le regard sur le marché : l’entreprise livre une analyse factuelle et étayée des premiers impacts de la loi sur son écosystème
  • le portefeuille : la loi bouscule les grands équilibres économiques établis sur le marché

Dénicher de telles pépites suppose un travail de veille régulier avec les équipes commerciales – et un processus éditorial avec les équipes marketing/communication – pour identifier les expertises à révéler et les formats appropriés.

Cet alignement des planètes n’est pas le fruit du hasard. Et il n’est pas si rare. Dénicher de telles pépites suppose un travail de veille régulier avec les équipes commerciales – qui un jour ont dit “la loi Macron, les clients ne nous parlent que de ça” – et un processus éditorial avec les équipes marketing/communication – pour identifier les expertises à révéler et les formats appropriés. En gros, on fore, on fore. Puis on trouve et on polit.

Et vous, comment explorez-vous vos gisements de contenus ? Quelles pépites y avez-vous découvertes ? Nous serions heureux d’en discuter.

* ratio entre taux de clic et taux d’ouverture. En anglais click-to-open-rate (CTOR).


Droit photo : Razoomanetu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *